Bonjour !

Oui je sais je vous avais promis de revenir avec des robes.

Mais ce que j’ai à vous montrer aujourd’hui, si je vous le montre dans 6 mois vous m’en voudrez car ce ne sera plus d’époque ;-)

Alors je bouscule mon programme pour vous montrer sans tarder une cousette réalisée en urgence ce lundi.

Mon fils me dit dimanche que pour Halloween il veut se déguiser en pirate et faire la tournée des voisins et que bien évidemment je dois lui confectionner un costume. Comme ça tout naturellement pendant l’apéro ! Hein ?? Quoi ??? Euh là maintenant ?? Mais Hallowwen c’est demain !!!

« Bah oui et alors ? ».

Ok alors mode « maman au top » engagé. On sort vite fait les magazines, les livres, on tourne les pages et évidemment rien. En même temps on essaye de voir si on ne peut pas détourner un modèle ou deux mais rien…. On trouve bien un pantalon mais après mesure on s’aperçoit que la plus petite taille disponible est deux tailles au moins au-dessus de celle de Noah… Je veux bien essayer de grader une taille en dessous mais deux me paraissent impossible…

Et puis je repense au livre des Valseurs que mon amie Sandra m’avait offert lorsqu’elle m’a accueillie ma famille et moi pour quelques jours chez elle dans sa magnifique Tourraine pour un séjour fantastique passé au sein de sa famille l’été dernier. Un accueil chaleureux, une famille extraordinaire. Nous en sommes repartis avec des souvenirs pleins la tête, la joie pour moi d’avoir enfin pu mettre des visages et des voix sur des personnes dont j’ai longuement entendu parler lors de nos très nombreux et réguliers échanges virtuels. Oui parce que ma copine Sandra c’est la fameuse copine de mes trios, rencontrée sur mon blog. Ahhhh ce blog… Il m’a pemis de faire de jolies rencontres.

Et donc, lors de notre rencontre, j’étais venue avec des coupons de tissus et elle m’a accueillie avec entre autre une bonne bouteille de vin et le livre de couture pour garçons « Les valseurs » de Céline Hoinard.

Difficile de trouver un projet à coudre pour Noah car ce n’est clairement pas son style même si moi j’aime beaucoup ce côté dandy chic, mais je savais qu’il me servirait pour des déguisements.

Et c’est comme ça que je me suis souvenue de sa couverture avec cette magnifique redingote façon 19ème siècle qui ferait parfaitement l’affaire pour une veste de capitaine pirate !

Mon fils a de suite accroché ! J’aurais aimé lui faire une culotte pour aller avec mais j’ai eu droit à un non catégorique (mais je n'ai pas dit mon dernier mo :-) ).

On a ensuite fouillé dans mon stock pour trouver le nécessaire.

Son choix s’est porté sur un lainage que j’avais utilisé pour mon short châtaigne (que j’adore toujours autant et que je continue de porter très régulièrement depuis les premiers frimas et le retour des collants opaques) mais….. hannnnnnn je m’aperçois que je ne vous ai jamais montré mon short châtaigne…. !!!!!!! Ok bon et bien c’est plutôt une bonne nouvelle pour vous alors  ;-) (encore un article à venir).

Donc, pour en revenir à nos tissus, le choix de mon fils s’est porté sur le lainage gris/noir et une doublure dans un coton noir et un gris parce que je n’avais pas assez pour les manches.

Lundi matin je me suis mise au travail et que ce soit pour le lainage ou pour la doublure, ça été un vrai casse-tête pour caser les pièces du patron.

J’ai d’ailleurs quelques petites remarques au sujet du livre : je trouve que les modèles présentés sont très chouettes, bien mis en valeur par les photos. Les modèles sont originaux et sortent des sentiers battus.

Par contre niveau explication c’est plus que light et de ce fait, à mon sens, ce livre ne s’adresse pas aux débutantes. Ça pourrait être le cas si on considère que les modèles sont simples dans leur construction, peu de pièces à décalquer, découper et assembler mais si on n’a jamais monté de vêtements ça peut sembler difficile. Il manque également un tableau des tailles du coup pour trouver la bonne taille pour mon fils j’ai dû mesurer les pièces du patron et comparer avec les mesures de mon fils. Elle indique que les marges de couture sont incluses mais ne précise pas de combien…. Je trouve ça vraiment dommage car ce sont des petits détails qui ont tout de même leur importance. J’ai donc décidé que la marge de couture serait l’équivalent de la largeur de mon pied de biche.

Concernant la veste en particulier, elle indique dans son livre la possibilité de la doubler si on le souhaite mais elle n’explique pas le montage. Et là je peux remercier Ivanne Soufflet et ses supers explications pour le doublage du manteau Céphée qui m’ont permis de doubler la veste de Noah sans encombre, comme une pro et surtout en évitant la prise de tête !

Dans le courant de la matinée, nous avons dû faire une expédition "éclair" chez Mondial Tissus pour de beaux boutons, car cette redingote, pour faire plus vraie que nature, ne pouvait se contenter de boutons ordinaires. Nous en avons donc trouvé en métal frappés d’un écusson parfaitement dans le thème. Et puis Noah est tombé sur LE tissu qu’il me réclamait sans que jamais je ne le trouve : le tissu camouflage pour un pantalon repéré dans le fabuleux livre de Perrine Candat Lacombe spécialement élaboré pour vêtir nos garçons. Je n’avais réalisé qu’un polo/marinière jusque-là pas très concluant à cause de la matière utilisée (une maille trop souple des Coupons de saint Pierre) mais que mon fils garde quand même dans sa penderie parce que je l’ai cousu spécialement pour lui et que quand même, j’y ai passé du temps (il est pas trop chou mon fils ;-) ).

Mais ce qui devait être une expédition éclair s’est changée en expédition tout court. Parce que sincèrement, l’équipe de Mondial Tissus Créteil n’est pas sympa. Je n’aime pas dire ça mais ce n’est pas la première fois que j’y vais et à chaque fois je ne peux pas dire que je sois bien reçue. Il se passe toujours un temps infini avant qu’une vendeuse ne vienne vous couper le morceau de tissu choisi. Alors certes elles ne sont pas nombreuses mais quand en plus la moitié se trouve soit à papoter entre elles, soit dehors à fumer sa cigarette…. Voilà voilà quoi…. Et quand enfin elles viennent vous servir, elles ne sont pas super aimables et vous expédie. Alors que j’ai eu l'occasion de tester le magasin de Sainte Geneviève des Bois et là c’est le jour et la nuit. Une équipe dynamique, de bonne humeur, qui n’hésite pas à prendre le temps avec chaque cliente, à renseigner, à trouver des solutions, à se poser avec vous pour trouver les boutons adéquats... Au top les filles !

Bref avec tout ça j’ai grillé une bonne heure et demie !

De retour à la maison je me suis mise au travail et j’ai fini juste à temps !!!

Et même si j’aurais aimé en faire un peu plus (j’avais dans l’idée de customiser une vieille chemise de mon mari), mon fils était ravi et c’est bien là le principal.

J’ai rempli ma mission, Noah a son déguisement de pirate, il l’adore et se sent comme un vrai capitaine dans sa redingote et elle a fait illusion lors de notre « porte à porte ».

Aller trêve de bavardage, pour les courageuses qui sont arrivées jusque-là voici la récompense : les photos ! (prises le soir même donc éclairage pas terrible et maquillage invisible mais pourtant présent…)

redingote 1

redingote 2

redingote 3

redingote 4

redingote 5

 

redingote 6

 

Redingote façon 19ème siècle taille 10 ans.

Lainage : destockage d’une mercerie proche de mon ancien travail

Coton gris et noir : Mondial tissus

redingote 7

 

Boutons : Mondial tissus

 

Et puis une fois la veste finie il lui fallait un fourreau pour son épée. Sauf que le fourreau souhaité à la base était difficilement réalisable à cause de son épée en mousse. Du coup j’ai fait simple (et surtout rapide car il était l’heure de partir) : un morceau de simili cuir avec une pression en guise de ceinture pour l’enfiler rapidement, un autre morceau de simili cuir accroché dessus avec une pression en guise de fourreau et le tour était joué !

redingote 8

Voilà pour le déguisement de Noah. Il voulait des sur-chaussures que je n’ai pas eu le temps de confectionner (ni même d’y réfléchir) mais je vais y songer tout comme une chemise à jabot pour parfaire l’ensemble ;-). Mon fils était ravi de sa redingote d’ailleurs son sourire en dit long sur les photos.

redingote 9

Quant à moi je suis ravie d’avoir relevé le défi. Le tout devant la diffusion de l’intégrale des Harry Potter ;-). Et surtout ses mots me sont allés droit au cœur. Cela faisait un moment que je n’avais pas cousu pour lui et qu’il me le réclamait. Prochaine étape son pantalon dans le tissu camouflage et j’aurais enfin gagné mes galons de maman qui déchire ;-)

Belle fin de semaine à vous et à très bientôt pour plein d’articles à venir !!!